AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ehliuh Mac Lake

Aller en bas 
AuteurMessage
Hailin-nikkou
Clopper
Clopper
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Ehliuh Mac Lake   Mar 14 Mar - 18:21

ehliuh Posté le: Sam 10 Déc à 12:29


(HRP : Voici mon background de personnage : vous pouvez le considérer connu dans la mesure où Ehliuh est sensé l’avoir conter au cours d’une soirée trop arrosée où vous pouviez être présents. Evidemment ça n’est pas de la grande littérature et je me réserve le droit de modifier des passages ou tout simplement le style.)

Bonsoir mes amis,

Car oui, vous êtes mes amis, même toi le fanatique dont je vilipende l’action, tu es juste un ami qui ignore ma main tendue, mais elle reste là : c’est ma voie de l’hominisme.

Aujourd’hui alors que l’aube est déjà en marche, je vais vous raconter ma maigre histoire, non pas que je la trouve intéressante, mais aujourd’hui comme tant d’autres fois j’ai peut être un peu trop bu au bar de ce cher Liffan alors voyez vous la nuit est si belle que je me sens bavard…
J’en vois qui sourient, bien, j’avoue : que je me sens PLUS bavard que d’habitude


Dernière édition par le Mar 14 Mar - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hailin-nikkou
Clopper
Clopper
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Ehliuh Mac Lake   Mar 14 Mar - 18:22

ehliuh Posté le: Sam 10 Déc à 12:31


l’enfance
Mon nom est Ehliuh Mac Lake, vous entendez ce nom pour la première fois non ?
C’est normal… J’ai grandi chez les Mac Lake dans les territoires d’antan, coulant une enfance douce à souhait dans cette famille de bijoutiers commune, peut être un peu trop. Je suis passé d’enfant espiègle et tourné vers les autres au stade de jeune homin un peu solitaire. Non pas que je recherchais cette solitude comme tant de jeunes homins poseurs en pleine crise d’ego, mais plutôt que je ne trouvais plus de camarade pour me suivre :
ma curiosité quasi maladive me faisait repoussé toujours plus loin mes explorations qu’elles soient de savoir où sur le terrain.
J’ai souffert de cet isolement sans forcement trouvé le réconfort attendu chez les miens :
voyez vous nous étions une grande famille et je comprend fort bien que mes parents aient plus consacrer leur temps à mes jeunes frères et sœurs, vous savez comment les petits trykers sont…
Mais les faits étaient là : ma vie était devenue trop petite pour moi, je ne pouvais plus porter ce costume qui m’engonçait terriblement : alors je suis parti, comme ça, sans rien dire.
« Pour ne pas rendre la chose plus compliquée », c’est la raison que j’invoquai dans ma tête à cette époque, évidemment aujourd’hui j’y vois aussi tout simplement une certaine forme de lâcheté que je ne me connaissais pas : difficile de se considérer comme tel quand on a décidé de devenir un réfugié et d’affronter les milles dangers d’Atys !


Dernière édition par le Mar 14 Mar - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hailin-nikkou
Clopper
Clopper
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Ehliuh Mac Lake   Mar 14 Mar - 18:23

ehliuh Posté le: Dim 18 Déc à 13:03


La découverte d’une Atys inconnue jusqu’alors…

Je m’attendais à marcher sur Fairhaven le joyau des lacs, je m’attendais à affronter mon premier clopper, je m’attendais à lutter contre la menace kamiste, je m’attendais à tant…
Mais sans doute pas à ce centre d’entraînement dans lequel je suis arrivé, j’y appris une chose et une seule : ce que je faisais jusque là tout à fait instinctivement me devenait étranger, profondément confus.
Je cherchais donc un moyen de sortir vite de là avant de régresser au stade de petit homin et finit par trouver un agent de la Karavan me proposant un aller simple pour Fairhaven : et comment !
De l’arrivée en la capitale Tryker me reste surtout une impression : l’espace.
De nouveaux horizons sur lesquels poser mes yeux puis l’envie irrépressible de les fouler. Un rapide tour dans la ville m’informa d’une nouvelle qui n’était pas venue jusqu'à mes oreilles, sans doute trop occuper à battre la campagne : la guerre était ouverte entre kamistes et karavaniers sans même un accord gouvernemental !
Et tout ça pour construire des temples…
Je n’ai jamais vraiment aimé les villes, non pas à cause du monde qui y vit:
c’est même là leur intérêt, avec la présence de bars naturellement, mais plutôt que l’absence du monde sauvage me fait défaut.
Armé du matériel de base qui m’avait été fournit au « centre de formation », s’il mérite qu’on l’appelle ainsi, je partais découvrir le monde!
Quelques centaines de mètres plus loin je rencontrais ma première mort sous la forme de pinces de Goari…
Première résurrection par la même occasion -quelle sensation déplaisante !-, j’étais alors à ce qui serait sans doute le comble de mon estime pour la Karavan, reconnaissant et simplement heureux de vivre: l’occasion pour moi d’aller boire en compagnie de celui que j’appelle désormais Liffan, le barman de Fairhaven.
Quelque peu refroidit dans mon enthousiasme, je décidais de demander conseil à des trykers bien plus expérimentés que moi. Les homins qui m’aidèrent ce jours là ce nommaient Paera et Tryd, ils ont disparu des lacs depuis mais je serait être bien oublieux que de ne les remercier car j’ai appris grâce à eux les rudiments de base du combat, de la magie et du forage. Me restait à m’entraîner, dur, pour pouvoir assouvir un tant soit peu mon envie de parcourir ces lacs. Les paisibles yubos et messabs se souviennent sûrement encore des sévices que leur frères ont subis pour que j’arrive à cet état d’homin moyen que j’occupe actuellement.


Dernière édition par le Mar 14 Mar - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hailin-nikkou
Clopper
Clopper
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Ehliuh Mac Lake   Mar 14 Mar - 18:23

ehliuh Posté le: Jeu 2 Fév à 15:26


Méfiance vis à vis de la karavan

Mais ce n’était pas tout, j’ai vite compris que pour avoir une place sur l’écorce, pour avoir ne serait ce que la plus infime importance. Je ne pouvais rester isolé, alors je me mit en quête d’une guilde qui saurait contenir ma soif de savoir; allant de hall de guilde en hall de guilde. C’est au cours de cette recherche que j’ai rencontré celui que je considère toujours comme un ami :
l’attachant malgré son sale caractère Lufy, nous échangeâmes beaucoup durant cette période sur ses organisations qui pourraient nous accueillir et nous entraînâmes quasiment toujours par deux. En quête de conseils nous demandions toujours plus de renseignements lassant à force nos auditeur.
Nous rencontrâmes alors Doward, du clan Locna, qui d’une manière impartiale nous parla de la situation sur l’écorce, c’était la première fois que j’entendais parler des Kamis sans haine et de Jena sans dévotion, cela sonnait étrange mais n’était pas dénué de sens. Quelque temps après je rencontrais Holkan qui se présenta comme l’un des Rôdeur : une guilde kamiste ! Je ne manquais pas de lui poser un torrent de questions sur ces êtres intrigants mais contrairement à ce que je pensai, il ne chercha point à me convertir mais s’en tint aux faits, m’exhortant à me forger ma propre opinion. Au cours de la conversation il vint à parler de la karavan et l’associa à un camp d’esclavagiste, je n’en croyais pas mes oreilles comment notre peuple qui avait souffert du même mal pouvait il tolérait pareille chose sur ses terres ? Devant mon incrédulité il me proposa, accompagné d’autres homins, de me montrer le camp. Je me souviens toujours de cette petite expédition durant laquelle chaque pas me rapprochait d’une horreur que je ne pouvais concevoir. Pourtant ils étaient là au bout du chemin qui menait aux plages d’abondance et je ne pouvait que me résoudre à l’évidence : il y avait bien une machine karavan qui volait au dessus du camp! Aussitôt une question surgit de mes lèvres : mais comment le gouverneur Wyler peut il laisser faire cela ? N’a-t-il pas réagit ? Les premiers mots m’apaisèrent car Wyler avait bien réagit mais je n’osais comprendre la suite, cela ressemblait trop à une excuse politicienne et non à de la sincérité. Ce jour là deux choses se brisèrent en moi : ma foi en la karavan et mon admiration pour le héro Wyler. Le lendemain en rencontrant Lufy je lui exposait ce que j’avais appris il n’en crut pas plus ses oreilles mais notre amitié le convaincs que je ne cherchais pas à le duper. D’un commun accord nous réduisîmes les guildes qui nous intéressaient aux guildes neutres car si la karavan ne méritait plus notre confiance les kamis étaient loin d’être plus clairs. Chacun aurait le respect qui lui convenait mais aussi la méfiance.


Dernière édition par le Mar 14 Mar - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hailin-nikkou
Clopper
Clopper
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Ehliuh Mac Lake   Mar 14 Mar - 18:24

ehliuh Posté le: Jeu 2 Fév à 15:28


L'OPUA et Harmonie

Nos recherches nous conduisirent vite vers l’OPUA, aujourd'hui moribonde, qui semblait être le seul espoir au milieu d’une hominité qui se déchirait pour des pierres empilées. Ma réserve naturelle m’empêcha dans un premier temps de les contacter et c’est le hasard qui fit que l’OPUA vint à moi :
hurlant en plein Fairhaven, une haute zoraï appelait les trykers à faire une trêve et donner rendez vous à chaque homin de bonne volonté sur le champs de bataille afin de mener une action pacifique. Ma sève ne fit qu’un tour et je pris contact avec la Zoraï, Nikkou était son nom, elle m’exposa le plan d’action. Quelques instant plus tard en compagnie de mon ami je me téléportait en plein milieu de la bataille des Dunes, au milieu d’autres « hoministes » comme ils s’appelaient, je commençais une course épuisante dans la sciure pour atteindre le centre ou les foreurs devaient mener à bien leur ouvrage.
Chacun connaît la suite de cette histoire, malgré les propositions juste de l’OPUA, quand les pacifistes des deux factions se rencontrèrent lors d’un bref, mais glorieux, moment la moitié d’entre eux fut emportée par la fureur du fanatisme : hominité méritait elle vraiment d’être sauvée ?
Passés ces quelques doutes je finit par rencontrer d’autre membres de la guilde de Nikkou:
Harmonie et ne tarda pas à me faire adopter par cette belle famille dont le but était de servir chaque homins. Quelques temps après Lufy me suivit, plus par amitié que par conviction je le craint, ce qui fait qu’au final il reposa bien rapidement son badge d’Harmonieux pour continuer sa quête d'une famille. Je lui souhaitait bonne chance et regardait en arrière : j’avais bien de la chance d’avoir trouvé la mienne !


Dernière édition par le Mar 14 Mar - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hailin-nikkou
Clopper
Clopper
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Ehliuh Mac Lake   Mar 14 Mar - 18:25

ehliuh Posté le: Sam 4 Fév à 12:12


L'arrivée à Zora

A cette époque les chasses harmonieuses se déroulaient beaucoup en pays malade et je n’étais toujours pas sorti des lacs, aussi une expédition ne tarda pas à être monté :
direction Zora !
Au cours de cette expédition je réalisai une nouvelle fois l’importance de l’entraide entre homins, en effet il m’aurait été bien impossible d’entreprendre le chemin moi-même comme j’avais eut la folie de le tenter plusieurs fois. Dire que je me sentais faible et inutile n’aurais été pas même un centième de la vérité ; aussi je décidais de poursuivre mon objectif :devenir un grand soigneur afin de pouvoir aider mes camarades mais aussi les autres.
De cette expédition, je me rappelle particulièrement la découverte des primes et de leurs lumières envoûtantes, hypnotiques qui malgré leur charme ne doivent pas vous faire oublier d’être discret : la mort y rôde…
Puis le pays malade, l’absence de lumière, la pluie quasi perpétuelle, la moiteur de la jungle sauvage et l’étrangeté des nouvelles espèces que j’y croisais :
j’aimais déjà ce pays !
Choc culturel, l’architecture sobre, la relation symbiotique des grands homins bleus avec Atys… Je sentais naître une passion pour ce peuple qui avait toujours dédaigné le mien, sans haine, mais avec l’intérêt que porte une statue pour l’yber qui s’y pose.
Les jours suivants je les passais dans la jungle à méditer sur la sagesse zoraï et leur art. J’en vins même à débuter une carrière de bijoutier zoraï m’obligeant par là même à revenir dans la jungle régulierement pour trouver les matières de choix qui conviennent à de tels ouvrages.
C’est seulement par la suite, avec l’aide du temps, que je me suis rendu compte que le choix de la bijouterie n’était pas si innocent que cela et me renvoyais directement à ma fuite :
il faudrait bien y retourner un jour.
Je garde toujours en moi l’esprit un peu fou et jovial du tryker mais j’ai depuis acquis une certaine tempérance -certes pas au bar- qui me vient de la jungle, en plus des bijoux il est désormais rare de me voir porter autre chose que des vêtements d’origine Zoraï.


Dernière édition par le Mar 14 Mar - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hailin-nikkou
Clopper
Clopper
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Ehliuh Mac Lake   Mar 14 Mar - 18:25

ehliuh Posté le: Sam 4 Fév à 12:38


Retour à Fairhaven

De retour de la période de méditation qui m’avait un peu isolé du monde je décidai de retourner poser à nouveau mon regard sur mes chers lacs.
Mais ce que j’y vis empli mon cœur de désespoir car malgré les efforts répétés de l’OPUA la guerre battait toujours son plein et nous arrivions à court d’idées, un tel spectacle me poussa à une action symbolique, je décidai de changer mon tatouage contre un autre représentant mieux la tristesse qui était la mienne devant le sort de l’hominité qui se déchire.
Heureusement la guerre s’essouffla d’elle-même :
les temples avaient été construit.
L’hominité connaîtrait elle une nouvelle période de paix ? Mais le mal avait été fait et les murs avaient été levés. Une pensée que ne tarda pas à confirmer la capture des avants postes par les maraudeurs, aussitôt délivrés par des guildes unies contre un même mal ceux-ci devinrent rapidement l’objet de convoitises et on leur donna un sens qu’ils n’avaient pas : une simple ferme pouvait tout aussi bien être considérées comme une forteresse.
L’avant poste libéré par Harmonie eut tout de même l’immense avantage de déployer notre diplomatie et c’est ainsi que je devins, notamment, le représentant de la guilde auprès des nobles Libres Frontaliers; amis je tient au plus haut de mon estime. Aux conflits de cultes s’ajoutaient des conflits de races, impuissant je voyais la triste cabale détruire méthodiquement toute trace d'idéologie pro-tryker au bénéfice de son fanatisme… Ma pauvre hominité je me demande encore comment je compte te sauver, pourtant j’y crois toujours!


Dernière édition par le Mar 14 Mar - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hailin-nikkou
Clopper
Clopper
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Ehliuh Mac Lake   Mar 14 Mar - 18:26

ehliuh Posté le: Sam 4 Fév à 12:39


A l’heure actuelle (4 février 2006)

Tout ces déceptions et l’art de la diplomatie auquel je me suis formé ont eut pour effet de me faire perdre cette naïveté touchante que j’avais pour la vérité, je la chérie toujours mais j’ai appris qu’il n’était peut être pas utile de le clamait sur les toits, ce soir je sais que j'en ai sans doute trop dit, heureusement vous êtes tous des amis sur qui je peux comptait et l'alcool est un coupable si facile...
Les bonheurs simples sont ceux de ce soir:
autour d’une table emplie de verre vides, j’ai appris à les chérir.
Je dois dire que ma vie ces derniers temps en est riche et malgré les conflits et la terrible menace Kitin je suis tout de même heureux : des nouveaux horizons qui s’ouvrent, le mariage de mes amis Itchi et Atrynx…

Il se fait tard, ou peut être tôt, j’ai trop bu et je comprends qu’il va me falloir rentrer, vous voyez j’ai grandi un peu…

*Ehliuh fit un clin d’œil à l’assemblée ou tout du moins à ceux qui étaient encore éveillés et se dirigea tant bien que mal vers son appartement en la capitale Tryker*

(évidemment l’histoire continue mais pas dans l’immédiat et lui sera trouvé un autre "cadre".)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ehliuh Mac Lake   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ehliuh Mac Lake
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stahleck 2013 - mélée top 16 - greyjoy HoD corpse lake
» Fire in the Lake (COIN series - Vol. IV, GMT Games)
» Travaux sur l'itinéraire de secours rive gauche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonie :: Espace invité du forum d’Harmonie :: Histoires d'Homins-
Sauter vers: