AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 chronique de Diléhame Phérigriane, dit Dilphe

Aller en bas 
AuteurMessage
Hailin-nikkou
Clopper
Clopper
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: chronique de Diléhame Phérigriane, dit Dilphe   Mar 14 Mar - 18:29

Dilphe Localisation: le vagabond Posté le: Dim 5 Fév à 18:09


Chapitre I : Le premier souvenir



C’est le souvenir le plus vieux que je puisse retrouver dans ma mémoire. Un souvenir flou . Un souvenir d’enfant , qui s’efface avec le temps. Mais c’est un souvenir qui ne s’oublie pas. Comment oublier la disparition de sa famille?

J’était jeune , je foulais l’écorce depuis si peu de saisons, je tenais à peine debout, incapable de me défendre, face à eux je n’étais qu ‘un Youbo , a mes yeux ils étaient des Varinx , ces animaux qui , camouflé par leur couleur, vous tombent dessus eu détour d’une dune.

Mes parents dirigeaient un caravane de mektoub, qui était chargée de fournir les tributs du désert en matières premières. Nous étions important pour les tributs et une cible idéale pour les bandits. Nous transportions habituellement de l’écorce , des fagots , de l’huile , de la sève , des graines , de la résine , tout se qu’il fallait pour leur permettre d’utiliser leurs armes de tir. Nous recevions de tant à autres des commandes spéciales, surtout d’armure et de puissant bijoux. Ce jour la nous transportions exceptionnellement plusieurs puissantes armures pour le compte des Taxeur. Ainsi qu’un paquet au contenue inconnu.
Les attaques étaient fréquentes. Elles se produisaient lors des trajets, mais elles étaient facilement repoussées et rarement un mektoub était porté disparu.

Suite a quelques pertes Homin lors du dernier voyage nous avions été obligés de recruter des homins un peu au hasard a l’ étable de Dyron. L’un d’eux avait une balafre au visage , cette homin , un jour , je le retrouverai…

Ce jour la , alors que nous transportions cet étrange paquet , nous sommes tombés sur une embuscade de très grande envergure. De nombreux camp de bandit c’étaient allies pour affronter notre escorte.

Ils étaient apparu en haut des dunes , de tout les cotés, entourant notre caravane. Immédiatement notre escorte s’était mise en place pour défendre du mieux possible l’importante caravane. Nous reconnûmes parmi les assaillants certains uniformes de groupes de bandits des régions avoisinantes , mais d’autres étaient totalement inconnus et sur équipés, je fut fasciné de voir pour la première fois les Zorai, j‘avais déjà rencontré des Matis et vue les bandits Trikers du sud de Pyr nous attaquer, mais jamais des Zorai.

En moins de 5 petites minutes de combat notre situation fut désespérée, les gardes étaient fauchés par les lames des assaillants avec une facilité horrifiante. Jamais depuis que mes parents arpentaient les terre Fyros ils n’avaient subit un tel désastre en pertes homin, jamais je n’avais vue des homins se faire tuer aussi sauvagement, jamais le choc des armes ne m’avait paru aussi violent, cette scène restera gravée dans ma mémoire a tout jamais….

Moi, le petit youbo , je me tenais la, au milieu de la caravane dévastée, les gardes étaient presque tous mort , seul quelques uns qui remuaient encore étaient achevés a terre. Un des garde , encore debout , la lame hors du fourreau tua lui aussi les autres gardes , puis ils se tourna vers moi , la lame tenue dans ma direction , tout les bandits le regardaient. Il s’adressa a moi avec une voix a faire peur a un kincher et me dit : « tes parents ont eu se qu’ils méritaient , ces sales traîtres, je vais te laisser vivre , car tu souffriras plus en pleurant sur les corps torturés de tes parents , puis tu mourras par la main vengeresse du désert » , et il éclata d’une rire strident et malveillant , il s’éloigna en compagnie des bandit avec tous les mektoubs , les armures , et le paquet mystérieux a la main….

Dans cette instant j'avais révé de me venger, mais depuis j'ai réfléchie, je pense qu'il vaut mieux lier les homins entre eux, et non penser a une vengence utopique, c'est pourquoi je me suis engagué dans la voie de l'Hominisme

Je suis heureux de voir qu'Harmonie m'a fait oublier mon ancienne volonté:
JE VENGERAI MA FAMILLE, JE ME VENGERAIDE LUI !!!!!!!


Diléhame Phérigriane , dit Dilphe
Revenir en haut Aller en bas
 
chronique de Diléhame Phérigriane, dit Dilphe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma chronique #5 sur le vin dans le magazine le Denturo
» [Fan-fiction] Chronique des ombres
» Chronique Politique - Le Flamand Rose par LouisHubert
» La Chronique un grand restaurant
» [Blog] Chronique BIONIFIGS de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonie :: Espace invité du forum d’Harmonie :: Histoires d'Homins-
Sauter vers: